8/29/2007

Sérénité surprise


Mon père est âgé. Il a 82 ans et souffre de démence vasculaire. Un petit changement dans sa routine quotidienne - comme un repas servi 15 minutes en retard - provoquera soit une crise de colère enfantine mais fort bruyante ou bien sera reçu avec une sérénité étonnante. Je ne comprends toujours pas ce qui explique ce large spectre d'émotions face à la vie quotidienne.



Mon père a perdu une dent cette semaine en mangeant un gâteau.


'Tiens, j'ai perdu une dent! Ha!Ha!Ha! Tiens, regarde.


- Mais non, Papa, ce doit être un morceau de noix.


- NON! C'est ma dent, je vois le plombage.


Et d'observer sa dent avec fascination en riant.


- Oh, pauvre toi. Mademoiselle, mon père a perdu une dent... que devons-nous faire ? Devra t-il aller chez le dentiste ?


- Je ne veux pas aller chez le dentiste. La dernière fois, ça été une vraie boucherie. Pas question. Il me fera plus de tort que de bien celui-là.


Et de sourire.


- Ça paraît quand je souris qu'il manque une dent ? Non ? Eh bien, on oublie ça alors. Cessez de vous en faire avec ma dent. C'est normal de perdre ses dents à 82 ans!''


Et de rire et de rire et de rire aux éclats lorsque l'infirmière lui annonce que c'est elle la fée des dents.


Je n'y comprends rien.

1 commentaire:

La fée Bobette a dit...

Je pense que le plus dur c'est de constater que son parent n'est plus comme avant.
Ma grand-mère a 95 ans et sa mémoire commence à lui faire défaut.Ca n'a l'air de rien, mais au quotidien, je sais que c'est épuisant!
Courage ma jolie Chouette, garde ses rires très précieusement dans ton coeur pour oublier les moments plus compliqués.
Je pense à toi