6/22/2007

Black-Out


Atmosphere as applied to our homes is a word which seems to have two meanings. One is the impression given, as implied by the remark ''A room has (or has not) atmosphere'; and the other is the air we breathe. Black-out, as some of the following pages show, need not mean less lighting. But what, in this sense, we call a cheerful atmosphere is not always best obtained by illumination. One can see too much. A delightful scheme can be ruined by excessive or ill-placed lighting. To be able to see more than your book when reading, or your paper when writing, or your material when working, is bad for your eyes and is a waste of light. (...) Indeed, my own observations in peace time showed that the majority of other-wise good homes provided their living-room with too much light.

Edward Newman, The Ideal Home and Gardening, Septembre 1940.

6/21/2007

Pollution lumineuse


J'ai un frère qui est astronome amateur. Hier soir, il nous a amenés, mon Hibou et moi, à une heure de Montréal, dans un champ, pour observer les étoiles. Il possède un télescope assez puissant avec lequel l'observation provoque l'émotion: on prend conscience de la multitude d'étoiles et d'objets célestes au-delà de ce qui est visible à l'oeil nu.
Plus tristement, à une heure de la ville, on découvre un ciel impossible à observer près de chez-soi : jamais je ne verrai la voie lactée de mon balcon à Montréal, sauf s'il y a une panne d'électricité généralisée. Je ne pourrai pas rêvasser en contemplant le ciel étoilé. J'ai appris que Montréal est une des villes les plus lumineuses au monde, au prorata de sa population. En revenant en ville hier soir, après plusieurs heures dans le noir de la campagne, nous avons réalisé que nos lampadaires sont puissants, qu'ils projettent vers le ciel et qu'il y a en a beaucoup. Trop de lumière nocturne ne nuit pas seulement aux astronomes, elle serait néfaste pour la santé. À lire ici.

6/20/2007

6/19/2007

Bestioles de maison


Ici, c'est le temps des bestioles. Elles se font plutôt discrètes dans mon nouvel appartement car il est situé au 3e étage. J'ai auparavant vécu 9 ans dans un appartement au niveau du sol. À chaque année, les fourmis, perce-oreilles et araignées envahissaient mon espace dès le mois de mai! J'ai appris à vivre en plus ou moins heureuse cohabitation avec ces bestioles, ce ne sont quand même pas d'horribles coquerelles. De toute façon, vu la situation de l'appartement, je n'avais d'autre choix que de tolérer leur présence occasionnelle en petit nombre. Il leur était par contre interdit de monter dans mon lit sous peine d'extradition ou de mort brutale.

Le pire : les fourmis! Elles ne me visitaient jamais en solo et il était hors de question que j'entretienne toute la communauté! Quand le nombre excédait ma capacité d'accueil, je passais à l'attaque!

J'ai toujours réussi à contrer les invasions sans utiliser de produits chimiques, à l'exception des petites trappes à fourmis vendues dans les supermarchés et les quincailleries. Si les fourmis sévissent dans votre cuisine, il est impératif de nettoyer vos planchers le plus souvent possible, y compris sous les appareils ménagers - les miettes font sinon le bonheur de ces bestioles. À l'occasion, nettoyez les planchers des pièces atteintes avec du vinaigre dilué. Ouache, ça, elles détestent! (Pour les tapis, j'avoue ne pas connaître la solution écologique.) Si le vinaigre ne fonctionne pas, privilégiez les liquides anti-fourmi écologiques ou peu toxiques. Il s'en vend dans la plupart des quincailleries.

6/15/2007

Un autre remède de ma proprio polonaise


Voici un autre remède traditionnel suggéré par mon ancienne propriétaire d'origine polonaise. Pour calmer l'asthme et les troubles respiratoires causés par les allergies saisonnières, faire bouillir une pomme de terre jusqu'à ce qu'elle soit tendre. Enlever la casserole du feu. Se couvrir la tête au-dessus de la casserole et respirer la vapeur pendant 10 à 15 minutes.

Ne m'en demandez pas plus, je n'ai pas essayé ce remède!

Vivre sans plastique


Vivre sans plastique est une petite compagnie québécoise qui vend des contenants sans plastique pour l'entreposage des aliments. On y trouve aussi de la vaisselle pour enfants. Ci-haut, une jolie boîte à lunch en bois fabriquée au Japon. La compagnie ne vend pas encore beaucoup de produit mais je trouve l'idée formidable: le plastique n'est pas inoffensif mais nous croyons à tort en être dépendant. Le site de la compagnie fournit des informations détaillées sur les dangers du plastique pour la santé et l'environnement.

6/13/2007

Philtre d'amour

The Sorceress, de Waterhouse

Je dispose de peu de temps pour chercher des images pour ce blog. Le moyen le plus simple pour accéder à une variété d'images est Wikipedia. J'y ai déniché celle-ci par hasard.

Elle provoque l'envie en moi : je veux être cette femme. Ou plutôt, je veux être dans ses vêtements, assise à cette table en train de préparer quelconque potion magique. Oui, je veux être cette enchanteresse pour préparer des philtres magiques. Que prépare cette magicienne ? Que concocterais-je à sa place ? Un philtre d'amour ? Un philtre de beauté (anti-rides!) ?

À défaut de créer des philtres magiques, voici une liqueur aux vertus bien réelles, tirée du Grand Livre des Fines Herbes de la Mère Michel :

Parfait Amour
(liqueur digestive et, dit-on, aphrodisiaque) :

1 litre d'alcool 94 degrés
15 g de thym frais
5 g de gousses de vanille
5g de macis entier
5 g de cannelle concassée
5 g de graines de coriandre
20g de zeste de citron râpé
1/2 l d'eau
200g de sucre

Faire macérer les ingrédients (sauf l'eau et le sucre) dans un grand pot de grès ou de verre hermétiquement fermé pendant 21 jours. Filtrer le tout puis faire un sirop avec le sucre et l'eau et l'ajouter à l'alcool. Conserver dans des bouteilles stérilisées et boire comme liqueur digestive après les repas.

6/12/2007

Cuisines et cuisiniers


Voici un autre livre sur la cuisine d'autrefois... délicieux voyage dans le temps!

Around the Roman Table


Voici une suggestion de lecture du Grand Hibou Blond : '' Around the Roman Table'' de Patrick Faas. En plus d'y décrire les aliments préférés des romains, les techniques de préparation et de conservation des aliments ainsi que les moeurs relatives aux repas simples et festifs, l'auteur a choisi 150 recettes authentiques. Si vous avez toujours rêvé d'apprêter des oreilles de porc à la romaine (!), ce livre est pour vous. Plus sérieusement, cet ouvrage est remarquable, rigoureux mais accessible au grand public.

6/08/2007

Enjoying my journey


Enjoying my journey est un très joli blog tout en douceur rédigé par une dame de Tasmanie. Outre les photos époustouflantes de sa région (où l'hiver s'installe d'ailleurs), j'apprécie ses créations en tissu, comme celles-ci (des pelotes à épingles). Je crois qu'elle les vend sur le web.

6/07/2007

L'appartement


Mes rares lecteurs, vous me voyez désolée de vous avoir abandonnés ces derniers mois. Mon Hibou et moi sommes déménagés ensemble cet hiver. Outre l'adaptation de la vie à deux et ses occasionnelles crises de nerfs, il nous fallu construire notre nid. Les derniers mois se sont déroulés en séances de magasinage pour la maison, en nettoyage de planchers et d'armoires, en conversations pour planifier la décoration et la peinture des murs, en déplacements fréquents de meubles d'un coin de la pièce à un autre.
Me revoilà donc. Le concept de la Chouette des villes change quelque peu. Après réflexion, j'ai compris que j'avais perdu la motivation de rédiger ce blog parce que tentais de projeter une image fort différente de qui je suis dans la vraie vie. Mes textes étaient en quelque sorte désincarnés, dénués d'âme. Ma vie n'est pas simple et charmante. Comme quiconque habite en ville, elle est plutôt chaotique. Si vous êtes d'accord, j'aimerais trouver des moyens de la rendre plus jolie et plus calme, sans vous faire la leçon mais en partageant avec honnêteté mes expériences et questionnements sur l'art de vivre avec simplicité. À bientôt, La Chouette.