5/13/2008

Nostalgie, nostalgie



Sur une des lignes d’autobus que j’emprunte régulièrement à Montréal, il y a un chauffeur qui semble tout droit sorti des années 50. Il porte un uniforme propret et impeccablement repassé ainsi qu’une casquette de chauffeur à l’ancienne, telle une casquette de policier d’un film américain des années 50. Il dit bonjour à chaque personne qui entre dans le bus et merci à chaque personne qui en sort. Il répond poliment et avec le sourire à toute demande de renseignement. Et – oh quel délice – il conduit tout doucement, sans donner la nausée aux passagers. Les Montréalais l’auront peut-être remarqué : ces jours-ci, les chauffeurs nous transportent comme du bétail, en accélérant et en arrêtant brusquement, sans égard pour notre estomac.

Tout ça pour vous présenter un livre nostalgique. Le Grand Hibou Blond me reproche d’idéaliser la première moitié du siècle dernier et trouve bien comique mon admiration pour le gentil chauffeur hollywoodien. Il a sans doute raison, le passé n’était pas aussi rose que je me plais parfois à l’imaginer. Mais si je me fis à mes lectures sur le sujet, il me semble bien que nous ayons perdu un certain art de vivre en société, de partager l’espace commun avec grâce et politesse.

Tenez, jetez un coup d’œil à ce magnifique livre sur les vitrines des années 40-50. Comme elles sont élégantes les jolies dames qu’on voit dans ce livre, avec leurs vêtements bien coupés et leur posture de charme. Les images représentent l’idéal de l’époque et sans doute pas la réalité. Mais il était de bon ton d’être distingué alors que c’est devenu ringard. Le livre est marrant, certaines vitrines aussi. Dommage que nos villes ne ressemblent pas à ce qu’on voit dans le livre…

Shop America. Midcentury Storefront Design 1938-1950, Éditions Taschen.

2 commentaires:

Solange a dit...

J'étais enfant dans ces années là, c'est vrai que le monde était moins stressé et plus poli, mais il y avait aussi des cabochons.En vieillissant on idéalise souvent le passé mais ça fait de très beaux souvenirs.

Miss Lulu a dit...

C'était effectivement une génération tres courtoise, polie, respectueuse
certainement qu'il y avait des innocents comme partout ..Mais le respect des autres etait très présent, malheureusement il se fait très rare de nos jours.